fbpx

Comment choisir le Nom de son Entreprise ?

Un Conseil à tirer

S’investir dans la recherche d’un nom de marque pour son entreprise est très important dans la réussite future de votre projet. En effet c’est un élément indispensable et indissociable de votre succès et ceci pour plusieurs raisons ;

  • Le nom de marque est la première chose qui sera présentée à vos prospects et collaborateurs. Il est le reflet de votre pertinence et de votre crédibilité.
  • Il permet de vous distinguer de vos concurrents et définit de ce fait votre authenticité.
  • C’est un critère qui définit votre position sur le marché et présente la notion de rapport qualité/prix.
  • C’est un nom qui sera porté pendant des années. Donc un bon choix vous évitera de changer de nom et de PLV ultérieurement.

Evidemment, il est inutile de rappeler qu’une bonne marque doit être facilement prononçable et mémorisable. Elle doit marquer les esprits tout en étant compréhensible par le maximum de personnes dans le public cible.
Trouver le nom de son entreprise se base sur 6 étapes essentielles ;

1- Définir l’univers de votre marque et les idées associées

Avant d’entamer l’élaboration du nom de votre entreprise, pensez d’abord à définir votre univers de marque. (Offres proposées, caractéristiques du service/produit, les références générales du secteur d’activité…). Cette étape est la plus importante dans la mesure où ce sera votre source d’inspiration pour trouver le nom de marque le plus adapté.

En définissant un champ de recherche étendu, vous mettez toutes les chances de votre côté dans le choix d’un nom original.

Tout doit être transcrit pour être capable de faire une synthèse de tous les éléments de recherche trouvés (sons, jeux de mots, images fortes, idées, messages à transmettre…). Par ailleurs, afin de se montrer rentable, il est conseillé de mener cette étape dans une atmosphère ludique et sérieuse en même temps. De plus, ce processus créatif ne doit pas être restreint. C’est-à-dire que toutes les idées sont bonnes à prendre et aucun jugement de valeur ne doit être émis à ce stade.

Afin d’élargir votre base de réflexion, n’hésitez surtout pas à demander de l’aide à vos proches. Il est même possible de consulter des dictionnaires de synonymes ou étymologiques.

2-  Axer les investigations autour d’une seule proposition de vente (Unique Selling Proposition)

Après une étude large et approfondie, il devient nécessaire de recadrer la recherche du nom de votre territoire de marque. A ce stade, il faut classer selon leur priorité l’ensemble des caractéristiques de l’inventaire (fonction, qualité…) tout en pensant à l’idée que vous souhaitez communiquer à votre clientèle. Dans cette optique, vous devez commencer par définir votre public cible (jeunes, seniors…) et votre position sur le marché (haut de gamme, début de gamme…).

Ensuite, vous devez serrer encore plus vos recherches, pour les réduire à un seul nom qui puisse porter votre Unique Selling Proposition. Il faut noter que vous n’êtes pas forcé de proposer le meilleur service sur le marché au prix le moins cher. Il serait plus judicieux d’avancer une bonne stratégie qui mette en relief l’atout commercial qui vous distingue de tous vos concurrents.

Il ne faut pas oublier que vous aurez à rédiger votre « pitch ». Le « pitch » est une phrase commerciale destinée à décrire en 30 secondes votre société, ce qu’elle entreprend et les éléments qui la distinguent des autres.

3- Trouver des noms par le biais des techniques de conception de noms

Il est possible d’avoir recours à plusieurs méthodes de création de noms. Selon ces techniques, les noms créés évoquent le plus souvent votre produit ou service. Il faut savoir que pour les noms qui ne suggèrent pas l’activité que vous exercez, il faudra faire un travail de publicité drastique en vue de faire connaître votre marque et vos produits.  Par contre, un nom « générique » peut bien refléter votre activité et offre une identification rapide et simple mais ne permet pas une mémorisation ni l’obtention d’une sympathie cumulable du client.

Voici quelques techniques de création de noms pour lesquelles vous pouvez opter :

  • Utiliser des mots qui définissent votre concept ; reprendre les mots du concept, jeux de mots…
  • Opter pour un néologisme créé à partir d’un ou de plusieurs mots clés. Il est possible de faire de la phonétique, d’associer des termes. Plusieurs combinaisons sont possibles ; Naviguo, Activia, Camtel…
  • Utiliser des acronymes (SABC par exemple).
  • Recourir à des références historiques, culturelles ou locales. Le choix est vaste dans cette catégorie. Il existe énormément de variantes (nom d’homme célèbre,  nom d’un artiste, nom d’un lieu local…).
  • Reprendre des mots étrangers.

Il est évidemment possible de mixer ces techniques pour un maximum d’originalité.

4-  S’assurer de l’adéquation du nom avec le concept initial

Il faudra veiller à ce que le nom choisi réponde bien aux interrogations suivantes : « le client comprendra-t-il ce que j’essaie de communiquer ? Est-il clair que mon offre se distingue de mes concurrents ? » N’oubliez pas de tester ce nom auprès de vos prospects et même auprès de tierces personnes (amis, famille…).
Dans ce cadre, quelques astuces et conseils peuvent vous être d’une aide précieuse :

  • Pensez à vous accorder un à deux jours de réflexion avant de valider définitivement le nom de votre entreprise.
  • Il est conseillé de créer un nom court et facilement mémorisable.
  • Il doit être sans aucune ambigüité c’est-à-dire qu’il ne doit exister aucune hésitation sur l’orthographe.
  • Il faut faire attention aux homonymes (google et gogole par exemple).
  • Il faut également savoir qu’un terme « générique » ne peut être déposé ni protégé. Ainsi n’importe quel concurrent est capable de le reprendre. Il faut bien réfléchir avant de choisir un nom de cette nature.

5- Vérifier l’existence du nom et déposer la marque

Dès que vous aurez trouvé 2 ou 3 noms de marques intéressants, vous allez devoir vous assurer qu’ils ne sont pas déjà déposés. Cette étape est d’une importance capitale. Négligée, vous pourrez vous retrouver dans l’obligation d’acheter un nom de marque à une somme astronomique, donc faîtes très attention à ce détail.  Pour déposer la marque, il suffit d’aller au niveau de l’OAPI.  La procédure est rapide et au bout de 2 à 3 semaines, vous recevrez votre acceptation de la marque accompagnée de l’accusé de réception.

6- Décliner votre marque

Dès que vous aurez choisi le nom qui convient à votre projet, vous pouvez en faire toutes les déclinaisons possibles sur vos supports de communication.

Redécouvrez le #GRAPHISME !

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à Nous Contacter pour vos besoins de Stratégies Maketing et Communication Visuelle.

Email: Contact@big-graphics.com

Référence: petite-entreprise.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi